Immo42
Publié le - 138 vues -

Loi Pinel : bon ou mauvais investissement ?

Les Français sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à la loi Pinel pour leur investissement immobilier. Ce dispositif permettant une réduction d’impôt allant jusqu’à 21% du montant de l’acquisition du logement fait en effet partie des dispositifs les plus souscrits, ce qui a d’ailleurs conduit à son prolongement jusqu’en 2024, alors qu’il a été prévu prendre fin au 31 décembre 2022. La question se pose toutefois : la loi Pinel est-elle un bon ou un mauvais investissement ?

L'Accession À La Propriété

Ce dont vous tirerez profit avec la loi Pinel

Le logement neuf que vous mettez en location pendant une durée de 6 ans, de 9 ans ou 12 ans vous rapportera des loyers d’une part, et une réduction d’impôt, d’autre part. Celle-ci est de 12%, de 18% ou de 21%, en fonction de la période ci-dessus, et dont vous avez le choix. Vous pouvez investir jusqu’à 300 000 euros par an, ou jusqu’à 5 500 euros/m².

En investissant dans un bien neuf, vous permettez à des demandeurs de logement d’accéder à une résidence neuve avec des loyers calculés en considération de leurs ressources. C’est d’ailleurs le but du dispositif : réduire la tension locative dans les zones tendues : A Bis, A et B1. Vérifiez bien que la commune dans laquelle vous comptez investir est classée dans l’une d’entre elles avant de vous lancer.

Vous avez aussi le droit de faire louer le logement à un membre de votre famille. Pas d’exigence particulière en ce qui concerne le lien de parenté. Cependant, vos deux foyers fiscaux respectifs doivent être totalement séparés, étant donné le caractère défiscalisant du dispositif.

Autre avantage dont vous profiterez avec la loi Pinel : il s’agit d’un bien immobilier neuf, ce qui veut dire qu’il a été conçu conformément aux exigences de la règlementation thermique RT 2012 et du label BBC 2005. En d’autres termes, le logement se démarque par sa sobriété énergétique. De plus, pas de travaux de réparation à prévoir, ce qui garantit un confort optimal pour l’occupant. Le logement trouvera ainsi rapidement son locataire, d’autant que la période limite de vacance locative accordée par la loi est de 12 mois après sa livraison.

Investir dans un immobilier Pinel permet de profiter d’une forte valeur patrimoniale, puisqu’il s’agit avant tout d’un bien neuf, et qui pourra être facilement revendu après la période d’engagement, si l’investisseur le souhaite. Il aura ainsi augmenté de valeur pendant toute la durée de l’exploitation, tout en ayant permis de générer de la carotte fiscale.

 

Attention à ces pièges

Toujours est-il que l’investissement ne doit pas être réalisé les yeux fermés. Tout d’abord, évitez les coups de cœur au moment de l’acquisition et prenez le temps de biens analyser les différents paramètres. Exemple : la profondeur du marché, le type de locataire-cible par rapport à la demande locative la plus pertinente de la région, voire de la ville où l’investissement aura lieu.

Autre point de vigilance à considérer : le rapport entre réduction d’impôt et imposition des revenus fonciers générés par la mise en location. Si la défiscalisation est plus importante que l’imposition, alors le rendement est intéressant. En revanche, mieux vaut éviter d’opter pour ce dispositif dans le cas contraire, et notamment si les loyers ont été sous-évalués, ou encore si le prix d’acquisition est trop fort, ce qui pourrait provoquer une faible rentabilité.

Pour cela, mieux vaut toujours demander l’avis d’un expert immobilier ou d’un conseiller en gestion de patrimoine, en anticipant le rendement net attendu. Vous pouvez également réaliser vous-même la simulation grâce aux différents outils dont vous avez accès sur les sites en ligne spécialisés.

Soumettez un avis sur notre rédaction si vous voulez réagir !

Les publications similaires de "Conseils investissement immobilier"

  1. 15 Juin 2022Nos conseils pour bien investir dans le locatif199 vues
  2. 13 Avril 2022L'immobilier professionnel pour les entreprises252 vues